Un premier coup de Fouet pour l’immobilier d’entreprise en Ile de France avant l’examen du  » Projet de LOI MACRON » en 2015

Plurience_logo

Au moment de la tenue du Salon de l’Immobilier d’entreprise (SIMI) à Paris, PLURIENCE, l’association regroupant les principales entreprises de gestion immobilière, se félicite de l’adoption par l’Assemblée nationale en séance publique et sur proposition du Gouvernement d’un amendement rétablissant l’exonération de Redevance pour Création de Bureaux (RCB) pour les démolitions/reconstructions d’immeubles à usage de bureaux, de commerces ou de services logistiques en Ile de France.

PLURIENCE s’était clairement engagée pour alerter le Gouvernement et le Parlement sur les risques que faisait peser pour l’immobilier d’entreprise en Ile de France la suppression de l’exonération de Redevance pour Création de Bureaux (RCB) et donc pour le dynamisme économique et pour l’emploi.

En raison d’une taxation excessive et punitive, l’impossibilité, de rénover les immeubles devenus obsolètes avait eu pour conséquence le gel de la quasi-totalité des permis de construire de démolitions/ reconstructions en 2014. Le Gouvernement vient heureusement de décider de revenir à la règle antérieure qui est de ne pas taxer 2 fois le même bâtiment lorsqu’il faut le restructurer voire le démolir et le reconstruire.

PLURIENCE souligne le rôle très positif joué par Jean DAUBIGNY, le Préfet de la région Ile de France, l’Observatoire Régional de l’Immobilier d’Entreprise (ORIE) et la Chambre de commerce et d’industrie de Paris Ile de France qui a signé avec Jean-Paul HUCHON, Président de la région Ile-de-France, un pacte de développement économique incluant cette mesure.

Les conditions de relance du marché sont réunies. Ce coup de fouet sera favorable à l’attractivité de l’Ile-de-France, à la rénovation énergétique et à l’activité économique comme à l’emploi. Pour aller plus loin, d’autres mesures de simplification normatives et de clarification législatives doivent être prises dès 2015.

Les mesures de nature à soutenir l’investissement et l’entretien du parc privé doivent désormais dépasser le champ toutefois indispensable de la fiscalité. C’est pourquoi, PLURIENCE attend beaucoup du projet de loi pour l’activité et l’égalité des chances économiques porté par Monsieur Emmanuel MACRON, Ministre de l’Economie, de l’Industrie et des Finances, qui sera examiné au Parlement au début 2015.

« En France, la confiance de tous les acteurs économiques et sociaux ne se décrète pas mais elle peut se gagner à force de réformes réfléchies et adaptées » a précisé François Davy, Président de Plurience.

Les adhérents Plurience : Aydal, Belvia Immobilier, Billon Immobilier, Citya Immobilier, Crédit Agricole Immobilier, Dauchez, Foncia, Loiselet & Daigremont, Nexity, Oralia, Procivis Immobilier, Sergic, Square Habitat, Tagerim.